Votre séance d'épilation laser

L'épilation laser est très efficace. La desctruction du poil par les spots lumineux du laser sont définitifs. Par contre le poil obéit à une phase de croissance en 3 temps (le cycle pilaire) qui implique que seuls les poils en phase visible sont détruits (la phase anagène). Ceci explique qu'il est nécessaire de recourir à plusieurs séances espacées de plusieurs semaines afin de détruire tous les poils au fur et à mesure qu'ils deviennent visibles tout au long de leur phase de croissance.

 

Des phénomènes de repousses légères étalées dans le temps peuvent apparaître après le traitement. Il s'agit souvent de bulbes inactifs auparavant qui fabriquent des poils ponctuellement, phénomène normal de la pilosité humaine. Etant donné la faiblesse de ces repousses, une simple séance d'entretien annuelle suffit pour les supprimer.

La première consultation

La première consultation est gratuite. Le Docteur Germain vous précisera les indications de votre épilation après un examen personnalisé de votre peau et des différentes zones à épiler. Il vous expliquera le principe et le fonctionnement de l'épilation laser.

 

Pendant cette première consultation, le Docteur Germain vous questionnera pour déceler les éventuelles contre indications au traitement et recommandera le nombre de séances pour obtenir le résultat souhaité. Il vous remettra un consentement éclairé et un devis. Le devis est personnalisé suivant les patients car la pilosité peut varier considérablement d'un sujet à un autre. Le prix pourra donc varier suivant le nombre nécessaire de séances pour une épilation totale.

Comment se déroule la séance ?

Médecin et patient portent des lunettes de protection. Le médecin applique le laser sur la zone à traiter. La peau est protégée de la chaleur dégagée car elle absorbe beaucoup moins l’énergie de la lumière laser que le poil. Le patient peut reprendre ses activités après la séance. La peau présente une rougeur sur la zone traitée qui s'atténuera rapidement en appliquant une crème apaisante de type Biafine.

 

Entre deux séances d'épilation, il est possible de se raser si besoin mais il est déconseillé de s'épiler à la pince. Il est également impératif de protéger du soleil les zones du corps exposées et de ne pas appliquer des crèmes autobronzantes.

 

La pièce à main du laser envoie des spots lumineux qui sont guidés par la couleur du poil (la mélanine). Le poil doit donc être en phase de croissance suffisante pour être détecté par le laser. Comme vous pouvez le voir sur les schémas ci-dessous, compte tenu du cycle pilaire, tous les poils ne se présentent pas dans la même phase de pousse au moment de la séance d'épilation. C'est pourquoi il faut recourir à plusieurs séances. Leur nombre va varier en fonction de la pilosité et de la zone à épiler.

 

La chaleur transmise par le faisceau laser est conduite par le poil jusqu'à sa base pour détruire sa structure de pousse : le bulge et la papille folliculaire. Seule la puissance du laser permet cette destruction, garantissant une épilation définitive du poil.

Schéma des différentes phases de croissance des poils
Schéma des différentes phases de croissance des poils

Les différentes phases de croissance des poils

Schéma des poils rasés avant l'épilation au laser
Schéma des poils rasés avant l'épilation au laser

Avant la séance d'épilation au laser les poils doivent être rasés afin que la conduction du laser soit optimale

Schéma du passage de la pièce à main du laser sur la zone à épiler
Schéma du passage de la pièce à main du laser sur la zone à épiler

La pièce à main du laser est passée sur la zone à épiler

Schéma de la conduction du laser sur le poil
Schéma de la conduction du laser sur le poil

Le laser détruit le poil en phase de croissance (la phase dite anagène)

Schéma de la chute du poil après la séance d'épilation au laser
Schéma de la chute du poil après la séance d'épilation au laser

Après le passage du laser, les poils qui n'ont pas été détruits par le laser poursuivent leur cycle

Schéma de la zone pileuse traitée après la séance d'épilation au laser
Schéma de la zone pileuse traitée après la séance d'épilation au laser

2 à 3 semaines après la séance d'épilation laser, le poil ciblé en phase anagène est éjecté définitivement et ne repoussera plus

Que ressent-on ?

Une sensation de picotement et de brûlure peut être ressentie pendant le traitement. Les patients décrivent souvent l'impact des spots lumineux comme des sensations de "coup d'élastique sur la peau". Le médecin peut conseiller une crème anesthésiante pour les zones. L'appareil d'épilation au laser possède un embout réfroidi à 4°C qui, au contact de la peau, améliore le confort et protège l'épiderme. L'épilation laser est un traitement non invasif sans éviction sociale.

Fréquence des séances d'épilation définitive au laser

Le temps du traitement et son efficacité peuvent varier d'une personne à une autre.

 

Chaque personne présente des types de peaux et de poils différents. Selon que l'on est un homme ou une femme, avec un phototype plus ou moins foncé, suivant la zone et la piloisité mais en aussi en fonction de l'âge et du statut hormonal, le nombre des séances va varier.

 

AU fil des séances, l'épilation devient progressivement permanente. Il faut compter en moyenne 12 à 15 mois pour traiter une zone entière (les aisselles ou les demi-jambes, par exemple), à raison de 5 à 8 séances par zone, et d'une séance toutes les 8 semaines environ.

 

Nos recommandations

> Avant l'épilation laser

Pour aborder votre séance dans les meilleurs conditions de confort, il est nécessaire :

 

  • d’avoir la peau non bronzée sur la zone à épiler au moins 1 mois avant la séance. Evitez donc toute exposition solaire dans les semaines qui précèdent votre séance d'épilation (afin que la peau chargée en mélanine n'absorbe pas l'énergie lumineuse du laser ailleurs que la mélanine du poil)
  • de raser la zone à épiler 3 jours avant la séance (afin d'optimiser la conduction du faisceau laser au niveau du poil dans le derme et non à sa surface),
  • de ne pas utiliser une crème épilatoire avant et pendant le traitement (car le poil doit être accessible au laser),
  • de ne surtout pas épiler les poils à la pince avant et pendant le traitement (car le laser ne pourrait plus détruire le poil),
  • de ne pas décolorer les poils avant et pendant le traitement (car le laser fonctionne en détectant la mélanine qui colore le poil)

> Après l'épilation laser

  • éviter toute exposition solaire des zones épiler pendant 2 à 4 semaines et protégez votre peau avec une crème solaire indice maximum,
  • appliquer une crème apaisante type sur les zones traitées,
  • éviter tout produit ou traitement agressif sur les zones traitées (gommage, déodorant, bain trop chaud, sauna...),
  • de bien respecter les conseils d'avant séance pour la prochaine séance à venir.

Effets secondaires possibles

  • L'épilation au laser Diode est généralement ressentie comme peu douloureuse surtout avec la projection de froid qui protège la peau. La sensation de douleur est traitée au cas par cas suivant la sensibiité des personnes et la zone à traiter en modulant les réglages du laser ou en appliquant une crème anesthésiante avant la séance.
  • La peau rougie après le traitement est un phénomène normal car celle-ci a été échauffée par le passage du laser. Les rougeurs disparaissent rapidement en quelques heures. Des papules rapidement transitoires au niveau des poils traités sont aussi des phénomènes normaux après une séance.
  • Rarement, des troubles pigmentaires, hyper ou hypo pigmentations peuvent se manifester si la peau était bronzée avant ou après le traitement. Ils sont réversibles la plupart du temps.
  • Le risque de brûlures (rare également) peut exister en cas de mauvaise utilisation ou réglage de l'appareil ou encore en cas de peau bronzée.

Contre-indications au traitement

L'épilation laser est peu contre-indiquée sauf par principe de précaution pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

 

D'autres contre-indications peuvent exister et être diagnostiquées au moment de la consultation initiale :

 

  • Les affections cutanées présentes sur la zone à traiter (eczéma, psoriasis, paies, brûlures, cicatrices, tatouages...)
  • L'exposition au soleil et la peau bronzée
  • Les traitements esthétiques en cours sur la zone
  • L'épilepsie et certains cancers
  • Certains dispositifs médicaux tels les pacemakers

En savoir plus sur la physiologie du poil : synthèse scientifique

> > Qu'est-ce que le poil ?

Pour pouvoir l'éliminer, il faut connaître la physiologie du poil.

> > La physiologie de la pousse du poil et le cycle pilaire

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'épilation définitive, il est important de s'y intéresser. Le cycle pilaire est primordial dans le processus d'épilation laser car il conditionne son efficacité et le rythme des séances.

> > Les paramètres de variation de la pousse du poil

Nous ne sommes pas égaux devant la pilosité et donc devant l'épilation. Découvrez pourquoi.

Votre séance d'épilation laser par le Dr Germain à Toulouse