La médecine esthétique comme alternative à la chirurgie

Si la chirurgie esthétique et la médecine esthétique ont toutes les deux pour but l'amélioration ou la correction de disgrâces physiques, la première utilise des techniques lourdes (intervention chirurgicale, anesthésie), alors que les traitements proposés par la médecine esthétique sont beaucoup moins invasifs et leurs suites beaucoup plus légères. Pour les patients qui jugent la chirurgie trop précoce ou trop agressive, sans possibilité de retour en arrière, la médecine esthétique répond mieux à leurs attentes. Conséquence, un grand nombre d’entre eux préfèrent recourir à la médecine esthétique parce qu’elle fait moins peur avec des résultats visibles immédiatement.

 

Mais si le médecin n'a pas d'obligation de résultat, il a le devoir de vous informer du type de produit qu’il compte utiliser, ceci afin de prévenir des risques d’allergies ou d’incompatibilités. D’où l’importance de bien choisir son praticien. Ce d’autant plus que la médecine esthétique fait appel à des actes nécessitant une formation médicale spécifique, utilisant des produits et des appareils médicaux complexes comme les pistolets injecteurs pour la mésothérapie, des produits tels l'acide hyaluronique pour le comblement des rides ou la restauration des volumes du visage et bien sûr les lasers pour l'épilation par exemple.

Dans certains cas, la chirurgie est indispendable pour des interventions plus lourdes sur la silhouette ou le visage et doivent être entreprises avec une réelle motivation du patient compte tenu des résultats et des risques. A un âge plus avancé, la chirurgie et la médecine esthétique se complètent idéalement que ce soit pour le traitement du vieillissement cutané du visage ou pour l'équilibre de la silhouette à l'aide d'une bonne nutrition.

Chirurgie et médecine esthétique à Toulouse : la complémentarité